La démocratie athénienne

Les citoyens

La citoyenneté athénienne ne se transmet que par le droit du sang (père et mère athénien), et de manière très exceptionnelle à des grecs non-athéniens.

À 18 ans, les athéniens deviennent des éphèbes pendant 2 ans. Ils sont pris en charge par des sophronistes (citoyen de plus de 40 ans et père d’un éphèbe, élu par l’Écclésia pour chacune des 10 tribus) qui subviennent à leurs besoin durant cette période. Des maîtres d’arme sont également élus par l’Écclésia pour assurer une formation militaire aux éphèbes durant la première année. L’année suivante, les éphèbes entrent en service dans les garnisons et patrouilles de la cité. Enfin, après ces deux années d’éphébie, ils deviennent de véritables citoyens.

Entre 60 et 61 ans, tous les citoyens ont l’obligation d’assumer la fonction d’Arbitre public (voir magistrats judiciaires).

L’Ecclésia

L’Ecclésia est l’assemblée du peuple, ouverte à tous les citoyens d’Athènes. En pratique, sur les 30 à 60 000 citoyens, seuls 6 000 participent aux séances de l’Ecclésia. L’assemblée est convoquée 4 fois par mois :

  • Une séance régulière où l’on approuve le travail des fonctionnaires, l’approvisionnement et la défense de la cité, l’état des biens confisqués par l’État, une fois dans l’année l’Ecclésia a la possibilité de prononcer l’ostracisme d’un citoyen qui perd alors tous ses droits. Au cours de cette séance, tout citoyen peut déposer une accusation de haute trahison.
  • Une séance des suppliques où les citoyens peuvent partager à l’Ecclésia toute affaire publique ou privée.
  • Deux autres séances sur tous les autres sujets, dont, au minimum, 3 affaires religieuses, 3 affaires d’État, et 3 affaires diplomatiques.

Lors du premier mois de l’année, l’Ecclésia procède à l’élection des différents magistrats pour lesquels cette procédure est requise.

L’Ecclésia vote les lois que la Boulè lui présente, les citoyens peuvent proposer des amendements, mais seuls les projets inscrits à l’ordre du jour peuvent faire l’objet d’un vote. L’Ecclésia n’a donc aucun pouvoir d’initiative législative.

Les citoyens se rendant à l’Ecclésia sont rémunérés par l’État à chaque séance.

La Boulè

Le Conseil (500 bouleutes)

Durée du mandatMode de désignationDokimasie
1 an (10 mois athéniens)Tirage au sort parmi les citoyens volontaires de plus de 30 ans n’ayant pas déjà été 2 fois bouleute dans sa viePar les prédécesseurs

Les bouleutes sont tirés au sort dans chacune des 10 tribus (entités géographiques) à part égale. Les prérogatives du Conseil sont les suivantes :

  • Recueillir les projets de loi et rédiger des rapports les concernant avant de les présenter à l’Ecclésia
  • Veiller au respect des « règles de la cité » (les principes et la constitution d’Athènes) dans la rédaction des projets de loi
  • Réaliser la dokimasie des futurs bouleutes, c’est-à-dire la vérification que les tirés au sort respectent bien les critères imposés par la loi (être un citoyen, de plus de 30 ans, et n’ayant jamais été plus d’une fois bouleute dans sa vie).
  • Juger en première instance les fonctionnaires sur la qualité de leur gestion (ils peuvent faire appel auprès de l’Héliée)
  • Coordonner la construction navale si de tels projets ont été votés par le peuple, si des retards sont pris dans la construction des navires, les bouleutes ne perçoivent pas leur indemnisation à la fin de leur mandat. Il en va de même pour les édifices publics.
  • Superviser, contrôler, et assister tous les magistrats (notamment les magistrats financiers). Pour ce faire, 10 logistes sont tirés au sort au sein de la Boulé pour recevoir les comptes des fonctionnaires.

La Prytanie (50 prytanes)

Durée du mandatMode de désignationDokimasie
1 mois athénienOrdre de passage de la tribu par tirage au sortN/A

Une année comportant 10 mois athéniens, chacune des 10 tribus exerce la prytanie tour à tour au cours de l’année de la Boulè, selon un ordre de passage désigné par le sort.

Les 50 prytanes disposent de plusieurs prérogatives :

  • Convoquer les membres de la Boulè aux séances quotidiennes, et l’Ecclésia pour les séances ayant lieu 4 fois par mois
  • Dresser l’ordre du jour de ces séances et le faire connaître
  • Reçoivent les hérauts et les ambassadeurs
  • Un tiers des prytanes assiste l’Épistate dans ses fonctions

L’Épistate

Durée du mandatMode de désignationDokimasie
1 jourTirage au sort parmi les prytanes n’ayant jamais été ÉpistateN/A

Chef symbolique de l’État, il est le Garde des Sceaux (clefs des temples, du trésor, des archives). Ses prérogatives sont les suivantes :

  • Présider la Prytanie (en se faisant assister par un tiers des prytanes de son choix)
  • Assumer la responsabilité des lois adoptées pendant son mandat
  • Tirer au sort les proèdres à chaque convocation d’assemblée

Les Proèdres (9)

Durée du mandatMode de désignationDokimasie
1 assembléeTirage au sort parmi les bouleutes des 9 tribus non prytanesN/A
  • Les proèdres reçoivent l’ordre du jour de l’assemblée de la Prytanie et le diffuse auprès des membres concernés
  • Pendant la séance, ils s’assurent du respect de l’ordre du jour
  • Lors des votes, ils jugent les votes à main levé

Les Magistrats

Durée du mandatMode de désignationDokimasie
1 anTirage au sort parmi les citoyens de plus de 30 ans (sauf exceptions)Par l’Héliée (les 9 Archontes sont également examinés par la Boulè).

Les Archontes

  • L’Archonte Éponyme est considéré comme le magistrat suprême avec un rôle à jouer en matière de droit familial et de défense des droits des orphelins et épiclères (héritières) ; il instruit les affaires et les introduit à l’Héliée. Il préside l’Ecclésia ainsi que la Boulè, mais il ne dispose pas d’un pouvoir fort. On donne son nom à l’année de son mandat. Il gère et choisit certains chorèges, les citoyens les plus riches de la cité qui financent un chœur lors des fêtes.
  • L’Archonte Roi ou Archonte Basileus est chargé de la présidence des affaires religieuses. Il se fait assister par 4 commissaires élus par le peuple. Il instruit les affaires concernant l’impiété, les prêtres, ou les homicides et les introduit à l’Héliée ou l’Aéropage (pour les homicides).
  • L’Archonte Polémarque est chargé d’organiser les fêtes et les sacrifices qui ont lieu en l’honneur de ceux qui sont morts à la guerre. En outre, il dispose du même rôle que l’Archonte éponyme pour les étrangers qui ne sont pas citoyens d’Athènes.
  • Les Thesmothètes (6) sont les gardiens symboliques de la législation ; ils apportent les changements dans la juridiction en tirant au sort les juges et en leur assignant leurs tribunaux ; ils procèdent également à la dokimasie des juges. Ils fixent l’ordre du jour de l’Héliée et organisent les tribunaux. Ils introduisent devant l’Ecclésia les affaires de haute trahison et l’action en responsabilité contre l’Épistate et les Proèdres pour les lois passées durant leur mandat. Ils introduisent également les comptes des Stratèges.
  • Le Greffier rédige des rapports sur les avis des neufs autres archontes.

Les Magistrats civils et commerciaux

  • Les Astonymes (10) ont pour charge la propreté des rues, la police et l’application des lois.
  • Les Hodopoioi (5) ou Agents-voyers ont pour charge l’entretien de la voirie.
  • Les Commissaires pour l’entretien des temples (10)
  • Les Agoranomes (10) veillent à la netteté des marchandises vendues dans la cité et à l’absence de fraude.
  • Les Métronomes (10) veillent à la justesse des poids et mesures utilisés par les marchands.
  • Les Inspecteurs du commerce de grain (35) veillent au respect des lois en matière de prix de vente du grain, de la farine, et du pain.
  • Les Inspecteurs du port marchand (10) surveillent les différents ports du Pirée.

Les Magistrats judiciaires

  • Les Onze (11) administrent la prison et sont chargés d’exécuter les voleurs pris en flagrant délit.
  • Les Introducteurs (5) introduisent devant l’Héliée les affaires commerciales qui doivent être jugée dans un espace d’un mois.
  • Les Euthynes (10) recueillent les demandes des citoyens qui souhaitent intenter une action contre un magistrat ayant rendu ses comptes à la Boulè et l’Ecclésia. Ils renvoient les demandes à l’Héliée s’ils le jugent pertinent.
  • Les Quarante (40) rendent la justice sur le territoire pour les petites affaires.
  • Les Arbitres publics (-) comprennent tous les citoyens âgés de 60 à 61 ans, la fonction est obligatoire. Ils reçoivent les affaires des Quarante dont le montant excède leur limite, et ont pour rôle de les arbitrer. En cas de désaccord, l’affaire est renvoyée devant l’Héliée.
  • Les Synégores (10) assistent les Logistes de la Boulè dans leur tâche de contrôle des comptes rendus par les fonctionnaires.
  • Le Greffier de la Prytanie dirige les archives et garde les décrets. Il assiste à toutes les séances de la Boulè.
  • Le Greffier des Lois assiste à toutes les séances de la Boulè et prend copie de toutes les lois.
  • Le Greffier de l’Ecclésia n’est pas tiré au sort mais élu par l’Ecclésia. Il y fait lecture de toutes les pièces et documents divers.

Les Magistrats financiers

  • Les Trésoriers (10) sont tirés au sort parmi la classe des citoyens les plus riches ; ils administrent le trésor, et rendent compte de leur gestion tous les mois devant la Boulé et l’Ecclésia.
  • Les Polètes (10) s’occupent des adjudications publiques, c’est-à-dire l’attribution des marchés publics (exploitation des mines, monopoles douaniers, vente aux enchère, etc.). Les décisions doivent systématiquement être approuvées par la Boulé et/ou les Archontes.
  • Les Apodectes (10) prélèvent l’impôt et suivent les paiements avec un système de tablettes.

Les Magistrats religieux et culturels

  • Les Commissaires des sacrifices (10) offrent les sacrifices prescrits par les oracles.
  • Les Sacrificateurs de l’année (10) ou Hiéropoipoi offrent les sacrifices au moment des différentes fêtes célébrées pendant l’année.
  • L’Archonte de Salamine et le Démarque du Pirée organise la célébration de différentes fêtes.
  • Les Athlolètes (10) sont tirés au sort pour 4 ans, ils organisent certaines fêtes et concours sportifs.

Les Magistrats militaires

Durée du mandatMode de désignationDokimasie
1 anÉlection parmi les citoyens de plus de 30 ans par l’Écclésia. Aucune restriction sur le nombre de mandats dans une vie.Par l’Héliée
  • Les Dix Stratèges (10) ; parmi ces dix, un est élu pour commander les hoplites (fantassins) sur le sol étranger, un est élu pour la même fonction sur le territoire de la cité, deux sont élus pour la garde du port du Pirée, un est élu pour gérer les symmories (groupe de citoyens qui s’occupent des trières), et les autres sont à disposition selon les besoins du moment. Tous les mois, le peuple détermine si les Stratèges remplissent dignement leurs fonction, s’il vote par la négative, cela enclenche une procédure devant l’Héliée pouvant faire perdre son mandat au Stratège concerné. Les Stratèges disposent d’un pouvoir coercitif fort pour maintenir la discipline, et peuvent infliger l’emprisonnement ou l’exclusion.
  • Les Taxiarques (10) commandent chacun les hoplites de leur tribu.
  • Les Hipparques (3) commandent les cavaliers de cinq tribus chacun, et de la garnison de Lemnos pour le troisième.
  • Les Phylarques (10) commandent chacun les cavaliers de leur tribu.
  • Les Intendants aux galères sacrées (2)

L’Héliée

Les Héliastes (6000)

Durée du mandatMode de désignationDokimasie
1 anTirage au sort parmi les citoyens de plus de 40 ans n’ayant pas de dettes auprès de l’État.A posteriori, par tout intéressé

Les Héliastes constituent un corps de 6000 citoyens tirés au sort pouvant être mobilisés lors des quelques 200 réunions par an de l’Héliée, au cours desquelles ont tire au sort les Juges parmi les Héliastes. Selon les affaires, le nombre de juges peut aller de 51 à 1501. La machine à tirer au sort est le Klérotèrion.

La justice de l’époque ne s’appuie sur aucune procédure (en dehors du tirage au sort qui garantit l’indépendance des juges), le nombre de lois est restreint, et une grande liberté d’interprétation est laissée aux juges.

Contrairement à l’Ecclésia qui favorise le débat public, les tribunaux de l’Héliée ne permettent pas aux juges de discuter entre eux et ils votent à bulletin secret.

La procédure de la graphè paranomon

Tout citoyen peut s’opposer à la promulgation d’un décret en initiant une procédure de graphè paranomon devant l’Héliée. Le défendeur est celui qui a proposé le décret. La procédure vise à déterminer si le décret est en accord ou non avec la loi. Si les juges décident que ce n’est pas le cas, autant l’initiateur du décret que l’Épistate et les Bouleutes ayant pris part aux délibérations peuvent voir leur responsabilité engagée.

L’Aréopage

Durée du mandatMode de désignationDokimasie
À vieArchontes ayant terminé leur mandatAucune

L’Aréopage, qui disposait anciennement d’un grand pouvoir, au temps où les Archontes étaient élus, ne dispose plus que d’attributions symboliques telles que le jugement des homicides commis contre les citoyens athéniens.

Conclusions

  • Omniprésence du tirage au sort, dans les trois pouvoirs législatif, exécutif et judiciaire. En dépit des contraintes matérielles pour réaliser les tirages au sort, la procédure est fortement utilisée, au détriment de l’élection qui ne concerne que les magistrats militaires. Les citoyens n’ont pas de compétence particulière pour les fonctions auxquelles ils sont nommés mais ils subissent une dokimasie avant d’accéder à leur poste afin de vérifier qu’ils sont bien aptes.
  • Rotation des charges annuelle : le rythme de la démocratie athénienne est basé sur deux dimensions, l’année civile et les dix tribus dans lesquelles se rangent tous les citoyens. Ainsi, toutes les charges sont renouvelées annuellement (à de rares exceptions), et pour de nombreuses fonctions dix citoyens sont nommés, un de chaque tribu. Il y a donc une véritable recherche d’égalité entre les tribus.
  • Fractionnement du pouvoir : le pouvoir est divisé en de nombreuses attributions spécialisées parmi les magistrats, et il n’existe pas de pouvoir centralisé. Les plus hautes fonctions sont partagés par les dix Archontes, les dix Stratèges, et la Prytanie et son Épistate journalier.
  • Une citoyenneté aristocratique : les citoyens ne représentent qu’une petite partie de la population du territoire d’Athènes car ils n’incluent ni les femmes, ni les métèques ni les esclaves. En outre, les citoyens sont classés selon leurs revenus, et certaines fonctions (les magistrats financiers notamment) ne sont attribués que parmi les citoyens les plus riches.
  • Une justice archaïque : les juges ne sont pas professionnels, les lois sont peu nombreuses, et une grande part de la décision relève de l’appréciation des juges qui, par ailleurs, ne délibèrent pas entre eux et votent bulletin secret.
  • L’Aréopage comme instrument de transition : aux débuts de l’ère démocratique athénienne, l’Aréopage regroupait tous les anciens archontes élus et aristocrate du régime précédent. Il s’agit d’une institution de transition qui, peu à peu, a perdu tous ses droits au fil des réformes pour ne conserver qu’une attribution symbolique : juger les homicides de la cité.
  • Un contrôle a posteriori et populaire : les magistrats ne sont pas contrôlés pendant leur mandat, mais seulement une fois que celui-ci est terminé (sauf pour certaines attributions sensibles comme les Stratèges et les Trésoriers qui sont contrôlés tous les mois). En outre, c’est le peuple, qui, grâce à des instruments comme l’éisangélie et la graphè paranomon peut intenter des actions en justice contre les magistrats et les bouleutes.

Annexe : rémunération

À titre indicatif, une drachme représentait à l’époque athénienne la rémunération d’une journée de travail. Une drachme vaut 6 oboles.

FonctionRémunération
Citoyen se rendant à l’EcclésiaSéance simple : 3 oboles
Séance ordinaire (1 fois par mois) : 1 drachme
Grande séance : 1 drachme et 3 oboles
Bouleutes5 oboles par jour
Prytanes6 oboles par jour
Les Archontes4 oboles par jour

Source

Constitution d’Athènes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s